FrançaisEspañolEnglish
Accueil du site
Publications

» Éduquer à l’incertitude Élèves, enseignants : comment sortir du piège du dogmatisme ?

Daniel Favre, mis en ligne le 7 novembre 2016.

La faible résistance des jeunes aux chants des sirènes religieuses, consuméristes ou complotistes est inquiétante. Avec la laïcité comme valeur, l’École demeure, pourtant, le lieu par excellence pour apprendre à résister à de telles emprises. Face aux questions existentielles des hommes, la science a multiplié les questions, mais n’a apporté aucune certitude. L’École ne doit donc pas se trompe d’ennemi, et opposer dogmatiquement science et spiritualité. Ce qui jette les hommes les uns contre les autres, c’est le dogmatisme et l’addiction aux certitudes. Si l’École devenait le lieu où l’on apprend à « sentir ce qu’on pense et à penser ce que l’on ressent », l’incertitude (...)

» Apprendre par la réciprocité. Réinventer ensemble les démarches pédagogiques

Claire Héber-Suffrin , mis en ligne le 11 septembre 2016.

Apprendre par la réciprocité, Chronique sociale, 2016, Préface et postface de Pierre Frackowiak. Dessins d’Eric Grelet Des Outils pour apprendre par la réciprocité, Chronique sociale, 2016 Proposer aux élèves, aux adultes qui veulent se former professionnellement à tous ceux qui s’engagent dans les apprentissages, d’apprendre par la réciprocité, c’est leur présenter des dynamiques cohérentes, des situations pédagogiques efficaces et des cheminements motivants. Cet ouvrage s’appuie sur la description d’une réalité riche au quotidien (la réciprocité, nous l’avons tous expérimenté ! Nous avons tous vérifié que ça marche ! Et nous ne savons pas en tirer les changements nécessaires (...)

» Guide d’éducation thérapeutique du patient

André Giordan, Alain Golay, mis en ligne le 25 mai 2016.

L’éducation thérapeutique du patient ne se limite plus à la seule observance ou à la pratique des autosoins. Elle cherche à améliorer la qualité de vie du patient ; elle l’accompagne pour lui permettre de reconstruire un parcours de vie et une identité en santé malgré sa maladie. Les questions qui se posent dans le cadre d’une école humanisée se posent à l’identique pour les pratiques de santé. Et certains médecins s’en préoccupent... Comment s’y prendre ? Ce guide propose des grilles de lecture pour comprendre l’univers de son patient. Il précise, entre autres, comment réaliser un diagnostic éducatif partagé ou encore comment susciter et accompagner le changement chez le (...)

» Les entreprises humanistes. Comment elles vont changer le monde

Jacques Lecomte, mis en ligne le 15 mars 2016.

On peut se demander ce que vient faire un ouvrage dédié aux entreprises sur un site dédié à l’école. Il devient pourtant clair, à la lecture de ce livre de Jacques Lecomte que les finalités et les méthodes de l’éducation humanisante se retrouvent au sein des Entreprises humanistes (celles qui font confiance au potentiel positif de leurs ressortissants) comme de l’école bienveillante. Appuyée sur de très nombreuses études, la démonstration est faite de l’impact positif d’un parti-pris humaniste sur la vie interne et sur la responsabilité sociale et environnementale de l’entreprise. Ces organisations sont par ailleurs très rentables. Cette démonstration plaide donc en même (...)

» Comprendre ce que nous vivons. À la recherche de l’art de vivre

Armen Tarpinian, Chronique sociale, mis en ligne le 4 janvier 2016.

Ce livre, qu’Armen Tarpinian a pu superviser avant sa mort, mais dont il n’aura pas vu la parution, réunit un choix d’entretiens avec des personnalités auxquelles il faisait appel dans un esprit d’ouverture de la Psychologie de la Motivation aux principaux courants de pensée de son époque. Couvrant un large éventail de domaines de réflexion, ces entretiens manifestent autant chez le "meneur de jeu" que chez les spécialistes de ces différents domaines, un souci inter et transdisciplinaire ouvert à la complexité, qu’il importe de souligner. Ce même esprit ne devrait-il pas pénétrer l’éducation scolaire et présider à la réforme de la pensée (Edgar Morin) qu’exige notre entrée (...)

» Etre acteur dans l’acte d’apprendre. Dynamiser une formation avec la méthode Ramain

André Jaligot, mis en ligne le 3 décembre 2015.

Comme le souligne dans sa postface, Gérard Wiel, spécialiste de l’accompagnement en formation et éducation, l’auteur s’appuie sur la méthode Ramain pour nous rappeler que l’apprenant doit se connaitre afin de débusquer ses failles et déployer ses ressources, pour en faire un levier d’apprentissage. Cette méthode tricote habilement des exercices et des situations à explorer pour énergétiser la motivation à apprendre, les ressources du corps pour s’y impliquer et les connaissances sur l’implication de l’environnement de l’individu dans l’enrichissement du cerveau. Si cette méthode s’est d’abord adressé aux élèves en difficulté, compte tenu du parcours de Simonne Ramain, (...)

» Mais qu’est-ce qui l’empêche de réussir ?

Jeanne Siaud-Facchin , mis en ligne le 19 septembre 2015.

Mais qu’est-ce qui empêche un enfant de réussir ? Tous les enfants veulent réussir et tous les parents souhaitent voir leur enfant heureux ! Alors, quand la difficulté est là, une seule attitude : comprendre, comprendre vraiment, pour mieux accompagner. Bien identifier la nature des difficultés pour que cet enfant-là, à ce moment-là de son histoire, puisse être relancé sur le chemin de sa réussite, de son plein épanouissement. Une démarche essentielle pour l’avenir de l enfant. Pour son projet de vie. Est-ce un trouble des apprentissages du club des dys ? Un trouble de l’attention, une difficulté de mémoire, de raisonnement ? Est-ce un enfant surdoué ? S’agit-il plutôt, (...)

» La double hélice des civilisations. Le parti pris de l’optimisme

André de Peretti, mis en ligne le 11 août 2015.

Cet ouvrage présente les composantes-clés de l’évolution de l’humanité. Il montre les ressources sur lesquelles l’Homme a pu s’appuyer pour construire une organisation sociale performante et apprenante. L’auteur fait le choix de modéliser l’aventure humaine sur la base d’une double hélice permettant de repérer les événements vécus, leurs interférences, leurs incidences… Cette relecture historique permet de revenir sur notre perception du passé afin de plus justement adosser notre présent en vue d’esquisser les perspectives et les conditions de notre avenir humain dans sa complexité. Il se positionne sur les défis actuels de l’Humanité et donne des démarches pour garantir (...)

» L’éducation populaire. Une méthode, douze entrées pour tenir ouvertes les portes du futur

Claire et Marc Heber- Suffrin, mis en ligne le 13 septembre 2014.

Comment être auteurs individuellement et collectivement d’une pensée permettant de comprendre, créer, agir avec clarté, cohérence, pertinence ? Comment être acteurs individuellement et collectivement de changement en tenant compte d’une société interculturelle, complexe, de proximité et globale ? Cet ouvrage réaffirme la place centrale que peut tenir l’éducation populaire pour répondre à des questionnements-clés.En effet, l’éducation populaire vise à construire, avec chacun, un peuple de démocrates, interminablement constructeurs de démocratie comme pratiques de vie commune apaisée et soucieuse de justice. Elle est une démarche et un projet interminables par lesquels un groupe (...)

» L’éducation psycho-sociale à l’école. Enjeux et pratiques

Collectif Ecole changer de cap, mis en ligne le 4 septembre 2014.

Apprendre à vivre c’est d’abord apprendre la compréhension humaine. Comment comprendre les autres êtres humains à la fois si semblables et si différents de soi ? Cette culture de compréhension, nécessite un travail très profond d’éducation auquel les éducateurs ne sont pas formés. Nous en sommes, comme je le dis souvent, à la préhistoire de l’esprit humain et nous avons besoin de beaucoup évoluer. Nous ne pouvons pas éliminer en nous toutes les pulsions de peur irrationnelle, d’agressivité, mais nous pouvons apprendre à en comprendre les causes et les effets, travailler à les élucider, les maîtriser. Nous humaniser. Nous disposons pour ce faire des sagesses anciennes mais (...)

» Donner-recevoir des savoirs. Quand la République reconnaît la réciprocité…

Claire et Marc Heber- Suffrin, Marie-Françoise Bonicel, Armen Tarpinian, André de Peretti, mis en ligne le 8 juin 2014.

Je souhaite apprendre… Je peux offrir… Échanger des savoirs en réciprocité peut se faire à tous les âges de la vie, en tous lieux de la vie (école, centre social, entreprise, association…), dans tous les domaines de la vie. Fondement d’un vivre ensemble alliant donner, recevoir, donner à nouveau ; d’une conception solidaire d’une société apprenante où tout un chacun peut partager ses savoirs et apprendre et contribuer au bien commun ; d’une pédagogie permettant à tous d’entrer dans des logiques d’apprentissages réussis, cette démarche, initiée au sein du mouvement des Réseaux d’échanges réciproques de savoirs®, est reconnue par les pouvoirs publics. Cet ouvrage explicite la (...)

» Dépendance, quand tu nous tiens !

Marie-Françoise Bonicel, mis en ligne le 13 mars 2014.

Et si la dépendance n’était pas seulement l’affaire des vieux mais bien celle de la communauté humaine ? Les trois auteurs, avec trois lectures de la même réalité, trois registres d’analyse et trois référentiels différents, refusent la notion de dépendance telle qu’elle est ordinairement admise en particulier dans le monde professionnel de l’action sociale et médicosociale. Ils ouvrent la réflexion qui aurait dû, depuis longtemps déjà, présider aux divers protocoles de prise en charge ou de placement, et interrogent à la fois le mot et l’idée de dépendance en l’articulant notamment avec son antonyme officiel, la fameuse autonomie, hautement prisée, mais qui elle aussi relève du (...)

» Management, formation et travail en équipe

Robert Stahl, mis en ligne le 4 mars 2014.

Comme par hasard, notre système éducatif continue sa descente inexorable dans les palmarès internationaux. Comme par hasard, nos organisations se trouvent confrontées à trouver des économies et des gains de productivité par une quête désespérée de solutions technologiques démesurément complexes dans lesquelles, ensuite, elles se perdent. Comme par hasard, nos sociétés occidentales ont de plus en plus de mal à trouver un modèle social gagnant-gagnant. Et s’il n’y avait pas de hasard ? La plupart des spécialistes de l’Éducation et de la Formation défendent avec acharnement un modèle trop exclusivement fondé sur les connaissances. De même, côté entreprises, on promeut fréquemment (...)

» Faire réussir l’école

Chronique sociale, mis en ligne le 4 mars 2014.

«  Faire réussir l’École  !  ». Belle ambition citoyenne, surtout si on l’entend d’abord comme volonté de faire réussir les élèves. Cette double ambition est depuis 1984 celle d’Éducation & Devenir. Organisés en «  groupes de liaison, de réflexion et de propositions  », ses militants œuvrent dans les écoles et établissements au service d’une pédagogie rénovée, d’une «  vie scolaire  » favorisant le vivre ensemble, l’ouverture sur l’environnement social et économique (parents, acteurs sociaux et économiques, collectivités territoriales, etc.) et d’une organisation scolaire articulant harmonieusement les différents échelons du système éducatif. Au cours de ces trente ans, ils ont (...)

» La fabrique de la défiance. Et comment s’en sortir ?

Collectif Ecole changer de cap, mis en ligne le 5 octobre 2013.

De l’école de la Défiance à l’école de la Bienveillance ? Ce DOSSIER réunit La présentation d’un ouvrage de Yann ALGAN, Pierre CAHUC, André ZYLBERBERG Un Entretien de Vincent PEILLON sur l’école de la Bienveillance. Les "Dix conseils pour… développer une bienveillance scolaire globale" de Gilbert Longhi. Il renvoie également aux "Treize transformations nécessaires et possibles... du Collectif École changer de cap, dont on peut compléter la lecture par les dix Principes de Christian Plévy, Professeur des écoles. ************ " Il n’y a pas de fatalité au mal français, au contraire. La confiance aussi se fabrique : c’est la bonne nouvelle de ce livre ! " Le mal (...)

» Renouveler l’éducation

Jean-Daniel Rohart, mis en ligne le 22 mai 2013.

Cet ouvrage a été coordonné par Jean-Daniel Rohart, enseignant, praticien rogérien et auteur de nombreux ouvrages dont Carl Rogers et l’action éducative (Chronique sociale). Il comprend des contributions d’acteurs liés à l’éducation et à la formation, experts reconnus chacun dans leur domaine. Ressources pour des enjeux anthropologiques nouveaux Les défis permanents, mais très actuels, liés aux questions éducatives nécessitent d’enrichir les ressources à disposition des enseignants, des formateurs, des éducateurs… Cet ouvrage propose de re-découvrir des réflexions et des propositions d’auteurs soucieux de renforcer la relation entre l’apprenant et le savoir, entre (...)

» Plaisir d’aller à l’école

Claire Héber-Suffrin , mis en ligne le 20 avril 2013.

Claire HÉBER-SUFFRIN PRÉFACE, François MULLER Qu’est-ce qui fait que « l’école a du goût » ? Quand chacun revisite son expérience d’école, peut-il repérer ce qui l’a vraiment fait apprendre ? À quelles conditions les savoirs sont-ils utiles ? Plus prosaïquement, l’enseignant exerce-t-il un effet sur les apprentissages et sur la réussite de ses élèves ? Ces questions roulent dans l’époque de refondation de l’École ; et il est très possible de trouver des éléments de réponse dans le présent ouvrage. La relation de l’expérience de vie professionnelle et humaine de Claire Héber-Suffrin, les retours sur expérience des très nombreux anciens élèves et autres personnes associées nous (...)

» Les Réseaux d’échanges réciproques de savoirs

Claire Héber-Suffrin , mis en ligne le 5 février 2013.

L’éducation populaire, la pédagogie coopérative, l’entraide dans les apprentissages sont plus que jamais d’actualité. Elles construisent des réponses réalistes à la question de l’éducation tout au long de la vie et à celle des fonctions des institutions de formation, comme l’école et l’université. Elles sont nécessaires pour construire un monde juste parce qu’’elles allient toujours la formation et la transformation de soi à la transformation sociale et à l’exercice de la coopération. Dans ce champ, les Réseaux d’échanges réciproques de savoirs, innovation du XX° siècle, montrent que les humains pourraient tous contribuer à l’éducation et à la formation les uns des autres ; que les (...)

» La Finlande : Un modèle éducatif pour la France ? Les secrets de la réussite

Paul Robert, mis en ligne le 15 novembre 2012.

Paul ROBERT PRÉFACE de Philippe MEIRIEU, Comment peut-on amener les élèves à des performances exceptionnelles en lecture, en mathématiques et en sciences sans les accabler de travail ? Peut-on les motiver sans passer son temps à les évaluer ? La décentralisation et l’autonomie iraient de pair avec une remarquable uniformité des résultats entre établissements ? En démontrant que tout cela est possible, la Finlande est devenue le pays du paradoxe éducatif où, depuis ses brillants résultats aux évaluations internationales PISA (en 2000, 2003 et 2006), tous les éducateurs du monde entier viennent chercher la solution aux maux de leur propre système. Pourtant, aucune étude (...)

» Faire équipe : Pourquoi ? Comment ? Autonomie & Coopération

NON-VIOLENCE ACTUALITÉ, mis en ligne le 8 juillet 2012.

« Faire équipe » suppose non seulement de partager un même projet, mais également d’avoir différentes compétences comme savoir écouter les autres, savoir développer des processus de coopération plutôt que de surenchère ou de compétition… On ne peut « faire équipe » que si chacun coopère. Tandis que le groupe se forme quasi spontanément, l’équipe nécessite une organisation, des énergies, des méthodes d’action. L’équipe a également besoin d’une ou plusieurs personnes dont l’autorité et la compétence reconnues vont être facteurs de cohésion et de progrès. Dans l’entreprise, par exemple, une équipe s’établit sur la base d’un projet commun et d’une mise en œuvre collective. Loin de la simple (...)

» La parentalité positive

NON-VIOLENCE ACTUALITÉ, mis en ligne le 26 avril 2012.

Le n° 322 de NVA est paru : LA PARENTALITÉ POSITIVE. Cultiver les bonnes pratiques Soyons clairs, peu de parents pensent aujourd’hui que les gestes ou les paroles agressives ont quelque chance de servir positivement leurs intentions éducatives. Ils ont conscience, le plus souvent, que la claque ou la fessée, les cris comme les hurlements, ne sont que le fruit de l’exaspération ou de la méconnaissance d’autres moyens. Il est vrai que la culture de l’autoritarisme, de laquelle nous sommes à peine sortis, a trop longtemps valorisé la punition comme instrument de soumission à l’autorité. Mais au XXIe siècle, plus personne n’a envie d’être un parent « négatif ». (...)

» La bonté humaine. Altruisme, empathie, générosité

Jacques Lecomte, mis en ligne le 18 avril 2012.

Saviez-vous qu’un bébé de 1 an, qui vient juste d’apprendre à marcher, se porte spontanément au secours de quelqu’un qu’il voit en difficulté ? Saviez-vous que, lors d’une catastrophe naturelle, il n’y a pratiquement pas de pillages et de violences, mais beaucoup d’altruisme et de solidarité ? Saviez-vous que notre cerveau contient des zones de satisfaction qui s’activent lorsque nous sommes généreux et des zones de dégoût qui s’activent lorsque nous sommes confrontés à une injustice ? Et si, contrairement à ce qu’on a longtemps affirmé, la violence et l’égoïsme, qui existent incontestablement, ne correspondaient pas à notre nature profonde ? Une synthèse lumineuse de plusieurs (...)

» Les nouveaux collectifs citoyens. Pratiques et perspectives

Collectif Ecole changer de cap, mis en ligne le 17 décembre 2011.

Ivan Maltcheff Développer l’intelligence émotionnelle collective pour lier le local et le global Réflexion et expérimentation des collectifs de citoyens engagés au niveau local. Aide dans les problématiques qu’ils rencontrent au quotidien. L’hypothèse de départ est simple : une vaste transformation citoyenne est en cours, encore peu visible. Or, cette transformation est certainement le creuset d’une nouvelle façon d’être et d’agir ensemble et peut-être même d’un renouveau démocratique. Basé sur les pratiques et observations de l’auteur sur l’accompagnement de nombreuses personnes et groupes, ce livre traite notamment de la gestion de projet, des écueils du travail en groupe, (...)

» Devenir acteur du changement. Clés pour une grammaire relationnelle

Collectif Ecole changer de cap, mis en ligne le 9 décembre 2011.

Béatrice QUASNIK Avant-propos Réveillez l’acteur du changement qui est en vous ! Un vaste mouvement de transformation se déploie grâce à l’action des acteurs du changement. Ce sont ces personnes, de plus en plus nombreuses, qui inventent de nouvelles façons d’être et de faire afin de retisser une société plus respectueuse de l’humain. Les acteurs du changement n’avancent pas en brandissant des bannières ni en prononçant des proclamations tonitruantes. Ils n’ont d’ailleurs pas forcément conscience de l’importance de leur rôle. Comme ils se trouvent au-dessous du signal des radars médiatiques, ils sont encore pratiquement invisibles pour la majorité de nos contemporains. Ils (...)

» Sur les chemins de la non violence

Bernard Quelquejeu, mis en ligne le 28 octobre 2011.

Sur les chemins de la non violence, Études de philosophie morale et politique. (Vrin, coll. « Pour Demain », 2010) Par Bernard Quelquejeu Pressentie en Russie par Tolstoï, forgée en Inde en Inde par Gandhi puis en Amérique du Nord par Martin Luther King, la non-violence, comme logique de luttes contre l’injustice et la domination, a essaimé au XX° siècle un peu partout dans le monde. Pourquoi demeure-t-elle si peu connue et si peu pratiquée en France, alors qu’elle est la seule forme de luttes qui cherche à conjoindre l’aspiration morale avec l’efficacité à long terme ? Sans doute n’a-t-on pas assez éclairé les liens intimes unissant la non-violence avec les (...)

» Thérapie de l’échec scolaire

Cyrille Cahen, mis en ligne le 4 août 2011.

Dr Cyrille Cahen Editions Nathan pédagogie. ISBN : 2-09-177716-1 (2005) 22 € Dernière de couverture SOURCE : www.pedagopsy.eu La collection Les repères pédagogiques est destinée à tous les étudiants en IUFM. Mais tout enseignant, formateur d’adultes ou d’enfants, est concerné par les sujets abordés. Dans cet ouvrage, l’auteur présente la synthèse d’une expérience de vingt-cinq ans comme psychothérapeute d’enfants et d’adolescents, mal adaptés à leur "métier d’élève". C’est dire qu’il s’agit ici d’un témoignage avec ce que cela comporte de vécu et de vivant, et non d’un ouvrage théorique. On trouvera dans ces pages, outre l’exposé de cas concrets, des développements touchant les (...)

» Parier sur la réciprocité. Vivre la solidarité

Claire Héber-Suffrin , mis en ligne le 18 juillet 2011.

Sous la direction de Claire Héber-Suffrin, Nicole Desgroppes, Chantal Renon-Thouret, André Vidricaire. Les effets positifs de la réciprocité sont-ils assez reconnus, pour construire, « par tous – pour tous », un monde social ouvert et solidaire, et des relations fondées sur la reconnaissance mutuelle, sur la dignité de chacun, sur l’appel aux intelligences de tous, sur la création de soi par soi (qui est toujours en lien avec autrui), et ceci pour chacun d’entre nous  ? Sans doute, jamais assez  ! Cet ouvrage décrit les facettes multiples de cette réciprocité si nécessaire pour que du sens émerge de nos relations. Il montre combien les savoirs, s’ils sont partagés, (...)

» Enquête "Apprendre autrement" pendant 4 semaines par « la Croix »

mis en ligne le 11 mai 2011.

Communiqué de Presse « APPRENDRE AUTREMENT » A moins d’un an de l’élection présidentielle, la Croix lance le débat avec une grande enquête de 4 semaines, du lundi 9 mai au 6 juin 2011, autour de la question de l’apprentissage (scolaire, professionnel, …) et s’interroge sur ce qu’il faudrait changer et améliorer dans la société actuelle pour permettre à tous d’apprendre et de se former tout au long de la vie. Voir l’article sur La Croix.

» En finir avec le harcèlement à l’école

Guy Boubault, mis en ligne le 14 avril 2011.

Vexer, taquiner, blesser, brimer, humilier, tourmenter, tracasser… Il ne manque pas de verbes pour caractériser les comportements agressifs selon leur nature, leur intensité ou leur degré de méchanceté. Pour désigner les situations d’agressions répétées, avec volonté de nuire, à l’encontre de personnes en situation de faiblesse, les anglo-saxons parlent de « bullying ». Même si les agissements de ces « tyrans de cour d’école » n’ont pas encore une reconnaissance officielle dans la liste des violences scolaires en France, il s’agit bien de pratiques de harcèlement. Les enquêtes montrent que près de 10% des élèves de collège subissent régulièrement ce type de brimades. Honte, (...)

» Éduquer et Former. Connaissances et débats en Education et Formation

Martine Fournier, mis en ligne le 3 avril 2011.

Introduction Mieux former et mieux éduquer Lorsque Sciences Humaines publia en 1996 un hors-série intitulé « Éduquer et Former », le succès de ce numéro fut surprenant pour ce magazine qui n’avait que six ans d’existence. Non seulement en France, mais dans tout le monde francophone : des départements de sciences de l’éducation en Suisse, en Belgique, au Canada demandaient des livraisons massives, le standard de la petite entreprise auxerroise explosait… En 1998, Éduquer et Former devint un livre (dirigé par Jean-Claude Ruano-Borbalan) qui connut lui aussi un destin plus qu’honorable et trois rééditions dans l’espace de ces quinze dernières années. Depuis la fin du xxe (...)

» Mieux comprendre nos comportements

Maridjo Graner, mis en ligne le 16 mars 2011.

Regards sur nos raisons et déraisons d’agir Qu’il s’agisse de rapports dans le couple, de relations parents-enfants, de relations sociales, que nous nous interrogions sur les valeurs qui fondent nos actions ou sur la nature de l’éthique, la recherche psychologique nous ouvre des pistes de compréhension et d’action. Cet ouvrage centre son propos sur la délibération intime, ce dialogue que nous menons avec nous-mêmes, de jour comme de nuit, cette activité mentale incessante à travers laquelle nous cherchons à faire le tri entre nos désirs et à discerner les raisons et les moyens de les réaliser ou d’y renoncer. Mais nous pouvons nous égarer dans notre recherche de (...)

» Programmes de prévention de la violence

mis en ligne le 9 mars 2011.

NON-VIOLENCE ACTUALITÉ. Centre de ressources sur la gestion non-violente des relations et des conflits NVA 315, mars-avril 2011 Programmes de prévention de la violence : à l’école de la relation Faut-il le répéter, la gestion des relations et des conflits fait partie des connaissances et des compétences que chaque enfant devrait acquérir à l’école, au même titre que le français ou les mathématiques. Dans la famille, à l’école ou au travail, nous vivons le plus souvent en relations, avec leur lot de tensions et de confrontations. Faute de posséder ou de maîtriser les outils relationnels nécessaires au « vivre ensemble », il nous arrive d’être submergés par les émotions et (...)

» La formation des enseignants en Finlande

Paul Robert, mis en ligne le 14 décembre 2010.

Pour les candidats à l’enseignement la sélection à l’entrée de l’université est très sévère. On compte en effet en moyenne que sur six demandes une seule sera satisfaite. [6] Pour être admis dans une formation de « class teachers », (correspondant à nos professeurs d’école) appelés à enseigner des niveaux 1 à 6 de l’éducation fondamentale, les candidats doivent être titulaire de l’examen de matriculation. Une expérience d’au moins un an comme assistant d’éducation dans une école fondamentale ou dans un jardin d’enfant est aussi généralement souhaitée. Après une première sélection sur dossier, les candidats retenus passent une série de tests et d’entretiens. Certaines facultés (...)

» Savoirs et réseaux ; Se relier, apprendre, essayer

Claire et Marc Heber- Suffrin, mis en ligne le 4 novembre 2010.

Claire et Marc HEBER SUFFRIN Editions Ovadia. Nov. 2009 Commentaire de Pierre Frackowiak On ne peut rester ni indemne ni indifférent à la lecture de ce beau livre de Claire et Marc Heber Suffrin. On ne peut rester indemne car, sans en avoir fait un objectif, sans le vouloir, sans engager la moindre polémique et le moindre procès, les auteurs nous culpabilisent, nous déstabilisent, en nous conduisant à nous interroger sur les raisons qui font que des propositions et projets aussi simples, logiques, mobilisateurs, que ceux qu’ils décrivent ne sont pas encore généralisés, recommandés, soutenus dans les institutions et dans la société. Ils bousculent tellement de nos (...)

» Entre mémoire et avenir. Essai sur la transmission

Marie-Françoise Bonicel, mis en ligne le 1er novembre 2010.

Passeurs de savoir : accepter la perte et ouvrir les réinterprétations Il n’y a pas de progrès sans perte . Jean Paulhan. Non seulement la transmission a pris le pas sur la tradition, mais elle est constamment prise dans une tension entre des exigences et objectifs contraires : perpétuer et sauvegarder tout en diffusant, séparer pour relier et unir à nouveau, conserver et changer, concilier la tradition et l’innovation, entre rupture et continuité. C’est accepter l’idée que l’on ne transmet pas à l’identique et que ce que l’on fait circuler est destiné à être altéré par le monde spécifique de l’héritier qui va l’interpréter. En fait la transmission ne se justifie que pour (...)

» Changer le collège c’est possible !

André Giordan, Jérôme Saltet, mis en ligne le 4 octobre 2010.

"A l’heure de la mondialisation nos enfants grandissent dans un monde de plus en plus complexe. Pour affronter ces enjeux, ils ont besoin de connaissances qui évoluent à une vitesse inconnue de leurs parents. Dans ce contexte, notre école, malgré ses objectifs ambitieux, ses tentatives de réforme pour coller aux exigences de son époque et la bonne volonté et la compétence de son personnel, ne remplit pas sa mission. Le collège n’est pas la source d’épanouissement qu’il devrait être. Les enfants sont très vite largués, s’ennuient, voire pire. Les connaissances sont oubliées à peine mémorisées. Les savoirs, les savoir-faire, indispensables pour comprendre son époque, ne (...)

» Revue de psychologie de la Motivation : un patrimoine éditorial

Bruno Mattéi, mis en ligne le 1er juin 2010.

Pour un nouvel humanisme Bruno MATTEÎ La Revue de Psychologie de la Motivation a cessé de paraître depuis 2008. Elle aura donc vécu pendant 22 ans. Pour autant, elle n’a pas cessé d’exister, car elle fait partie d’un Patrimoine culturel commun auquel il conviendra désormais de se rapporter pour avancer de façon éclairée vers le nouvel humanisme si nécessaire en ces temps d’incertitudes et de mutation civilisationnelle.. Pourquoi dire un patrimoine culturel commun ? Parce que les questions que la revue a traitées sont celles du seul « commun » qui nous importe : celui de l’humanisation de l’être humain, dans sa dimension à la fois individuelle et collective. Et pourquoi (...)

Mentions légales | S’abonner | Plan du site | Accessibilité