FrançaisEspañolEnglish
Accueil du site
Cultiver l’esprit démocratique

» De la cantine au restaurant scolaire ? Bien des étapes encore à franchir…

Danielle Coles, mis en ligne le 7 novembre 2016.

La restauration scolaire. Voilà un domaine qui paraît bien loin des préoccupations éducatives de l’école. Danielle Coles nous prouve au contraire que le repas à l’école est partie prenante du temps scolaire et même une partie singulièrement intéressante. Dans ce domaine particulier il revient au personnel qui l’encadre d’assumer son aspect éducatif et relationnel dont elle démontre toute l’importance et donc la nécessité de sa reconnaissance. Partant d’un historique dont témoigne le titre de l’article l’auteure pose les jalons, à partir de ce qui se fait déjà, des progrès à faire dans l’éducation du goût et l’accès au plaisir de bien se nourrir. S’il faut attendre 1982 pour que (...)

» Vivre ensemble : de l’incantation à la « présence pleine »

Marie-Françoise Bonicel, mis en ligne le 6 mai 2015.

« Mon semblable, mon frère. Charles Baudelaire » L’inspiration humaniste qui traverse le collectif Ecole Changer de cap, échappe par les fondements théoriques qui inspirent ses différents courants, au dualisme individu/société. De cette tension féconde émerge en effet, un corpus aux couleurs de la complexité dont Edgar Morin se fait le théoricien le plus visible et le plus averti. Dans ma propre pratique de formatrice, d’universitaire, de thérapeute, nourrie de ces approches, et particulièrement de la Gestalt-thérapie, l’accompagnement de l’individu, qu’il s’agisse d’un élève, d’un éducateur ou d’un acteur institutionnel est toujours pensé dans sa relation à l’autre et à (...)

» Ethique du dialogue

Armen Tarpinian, mis en ligne le 11 novembre 2013.

Armen TARPINIAN Texte repris de la "Revue de Psychologie de la Motivation", N° 21, Le dialogue, 1996, et paru dans Vivre s’apprend. Refonder l’humanisme.Ed. Chronique Sociale, 2009. " L’erreur n’est pas une impasse, elle est un tremplin. Règle d’or pour l’enseignement comme tous les apprentissages, qu’il s’agisse de faire, d’appren dre ou de penser." Ainsi, le dialogue socratique s’offrait comme le moyen d’avancer dans la quête des valeurs, appliquant à sa manière, dialectique, les principes (rogériens !) d’écoute de l’autre et d’objectivation des échanges. L’erreur reconnue sans honte y faisait fonction de levain du progrès dans la connaissance de soi et dans la (...)

» Remise d’Insignes d’Officier de la Légion d’Honneur à Claire Héber-Suffrin

Collectif Ecole changer de cap, mis en ligne le 22 février 2013.

Discours de Monsieur Jean-Marc AYRAULT Chère Claire Héber-Suffrin, Mesdames et Messieurs, C’est avec beaucoup de plaisir que je vous accueille aujourd’hui à Matignon. Nous sommes ici pour distinguer un parcours remarquable, fondé sur des valeurs qui me sont chères : l’émancipation par l’école mais aussi par l’éducation populaire, la fraternité et la solidarité, l’engagement humaniste, au service du changement social. Ces valeurs n’ont cessé de guider votre action, que ce soit dans votre vie professionnelle ou dans votre vie citoyenne, car vous croyez à la force de l’action collective, celle qui repose sur les associations, les groupements de citoyens, les syndicats ou (...)

» Réseaux d’Echanges Réciproques de Savoirs (RERS)

Claire et Marc Heber- Suffrin, mis en ligne le 7 février 2013.

Hommage à Claire HEBER-SUFFRIN Armen TARPINIAN "Nul ne peut-être exclu, car chacun est essentiel". Ce DOSSIER consacré à Claire Héber-Suffrin a coïncidé avec la remise qui lui a été faite par le Premier ministre, Jean Marc Ayrault, des Insignes d’Officier de la Légion d’honneur ce 6 février 2013. La cérémonie lui était entièrement consacrée et a fait honneur à la République et aux pionniers de l’éducation, tant l’empathie du Premier Ministre envers l’oeuvre de la " Socio-psycho-pédagogue" dépassait l’Hommage formel : une vraie "transfusion de sens" qui peut enrichir la vision et l’action du politique comme de nous tous. (Lire le discours du Premier Ministre et les remerciements (...)

» Pour une Politique de la culture

Collectif Ecole changer de cap, mis en ligne le 8 novembre 2012.

Ligue de L’enseignement Pour une humanité à partager et une autre mondialisation Quand la Ligue de l’Enseignement décide de questionner en 2011 la place de la culture dans son action, elle sait qu’elle touche au coeur même de son projet politique et éducatif. Car en effet, qu’on en retienne le périmètre le plus large, celui que revendique la Ligue, que lui donne le philosophe Jean Lacroix, « un Homme cultivé est un homme qui se situe », ou bien chacune de ses dimensions ― les sciences, les savoirs, les arts, les techniques, les pratiques sociales, les traditions, les langues, les droits, les croyances et les convictions… ―, la culture est constitutive du projet (...)

» Développer une socialisation plus démocratique. L’apport de la sociopsychanalyse

Claire Rueff-Escoubes, mis en ligne le 17 janvier 2012.

Les formes classiques de la démocratie — délégation et représentation — si elles restent indispensables, ne répondent pas suffisamment à un besoin anthropologique qui se manifeste aujourd’hui chez tout un chacun : exercer sa propre part de pouvoir dans les décisions qui le concernent. Gérard Mendel a conceptualisé cette aspiration par le terme « d’actepouvoir » , concept-clé de la démocratie participative. que ce texte illustrera avec des exemples. La première des applications de cette idée-force concernera l’école : c’est en modifiant d’abord les formes de la socialisation des enfants et des adolescents, en leur permettant d’y exercer davantage leur actepouvoir, que les (...)

» La laïcité à l’épreuve de la diversité

Guy Boubault, mis en ligne le 11 juillet 2011.

Du fait des immigrations successives, la rencontre/confrontation des cultures s’est accélérée, jusqu’à malmener l’universalisme républicain. Ainsi, les valeurs de la République se trouvent-elles confrontées aujourd’hui à de nouveaux défis : l’individualisation de la société et la tentation du repli communautaire. Ni la juxtaposition des communautés ni la recherche de leur assimilation ne sont des modèles pertinents pour représenter la société pluriculturelle. Il est plus juste de parler de « dynamique interculturelle » pour décrire la réalité des interactions et des confrontations - parfois conflictuelles - qui surgissent des pratiques, des références ou des valeurs. Le dialogue (...)

» Thierry Groussin, Les ombres de la caverne

Collectif Ecole changer de cap, mis en ligne le 26 juin 2011.

Présentation de l’ouvrage en bas de page. PREFACE Thierry Groussin est un homme dangereux. Lorsqu’on ne le connaît pas, il a l’air d’un père tranquille, on lui donnerait le bon Dieu sans confession, avec ses airs patelins de banquier, sa bonhomie d’Auvergnat, ses yeux malicieux, et sa connaissance encyclopédique de tout ce que la formation et le coaching ont produit en termes de méthodes et d’approches. Mais attention, c’est une couverture. En réalité, Thierry Groussin a une double vie. Lorsqu’il n’est pas occupé à faire semblant d’appartenir au système dominant avec lequel il a su négocier une habile position de modus vivendi, il se livre à des activités hautement (...)

» Partager l’espace public social, professionnel et scolaire…

Edith Tartar Goddet, mis en ligne le 1er juillet 2010.

Argument Le travail de recherche, basé sur l’observation des comportements individuels dans certains espaces publics des grandes villes (rues, centres commerciaux, transports en commun, etc..) m’a amené à formuler plusieurs constats : Les codes, usages, règles et lois quotidiennes qui régissent les relations humaines dans ces espaces sont transgressés par toutes les populations (quelque soit leur âge, milieu social ou géographique). Les difficultés du « vivre ensemble » dans le cadre scolaire perçues et constatées par les sociétés médiatiques, civiles et politiques, ne sont jamais reliées à la dégradation des relations interindividuelles et collectives dans tous les (...)

Mentions légales | S’abonner | Plan du site | Accessibilité