FrançaisEspañolEnglish
Accueil du site
Renouveau institutionnel

» Neuf propositions concrètes pour des alternatives dans l’école

Fédération des établissements scolaires publics innovants, mis en ligne le 8 mars 2016.

Construire ensemble, c’est nécessaire, c’est efficace Enseigner, bien sûr ! Éduquer, sûrement ! (S’)élever, (se) parler, (s’)écouter : de la parole des élèves et de ses usages Des savoirs, mais comment donc ! Lesquels ? comment ? Évaluer pour apprendre, pas pour sanctionner ! Ne pas orienter mais accompagner Un temps chronométré ou des temps nécessaires ? Ni passoire, ni sanctuaire, l’École : un sacré repère ! Se confronter, faire évoluer, essaimer 1. Construire ensemble, c’est nécessaire, c’est efficace 1.1/ Un travail en équipe institué le respect et la reconnaissance des équipes constituées autour d’un projet un temps de (...)

» COP21... ses faiblesses, dont l’éducation

André Giordan, mis en ligne le 29 novembre 2015.

La COP21 après le 13 Novembre Bouleversés par les tueries du 13 Novembre à Paris, nous nous associons à l’hommage rendu aux victimes par la France et présentons aux familles endeuillées nos condoléances, qui expriment toute l’émotion que nous ressentons à leur égard, sur le moment et dans la durée. Elles vont aussi aux nombreux blessés dont la vie se trouve ainsi marquée par la souffrance et, pour certains, brutalement réduite dans ses possibilités. Les responsabilités de tels actes de barbarie sont multiples, celle des tueurs mais aussi de leurs commanditaires, et plus largement de l’organisation de sociétés régies trop exclusivement par des considérations économiques (...)

» A l’aube d’une toute autre histoire de l’école...

Claude Lelièvre, mis en ligne le 27 juin 2014.

Claude LELIÈVRE Une enquête de 2011... et une citation de 1946 ! La démocratisation enfin au-dessus de l’élitisme républicain ? UNE ENQUÊTE C’est l’orientation privilégiée par une majorité de Français dans un récent sondage. Même si seulement une minorité d’entre eux font confiance dans l’Ecole telle qu’elle est pour œuvrer dans ce sens. Mais c’est un net encouragement pour ceux qui tentent de « refonder l’Ecole », en vue d’assurer justement la prééminence de cette ‘’démocratisation’’, selon un sondage “IPSOS” réalisé fin juillet 2011 auprès d’un échantillon national représentatif d’un millier de personnes sur « la perception par les Français de l’éducation nationale » ( pour un (...)

» Conseil supérieur des programmes : projet de Socle commun de connaissances, de compétences et de culture

Collectif Ecole changer de cap, mis en ligne le 21 juin 2014.

En préambule au Communiqué de presse de Benoît Hamon (10 juin 2014) et à la publication par le Conseil Supérieur des Programmes (CSP) du « Projet de Socle commun de connaissances, de compétences et de culture », nous reprenons des extraits de : « L’éducation psycho-sociale à l’école. Enjeux et Pratiques », ouvrage qui fait suite au Colloque "Éducation et Humanisation. L’école à l’heure de la Mondialisation" qui s’est tenu à Paris, sous le haut Patronage de l’Unesco, le 2 octobre 2013 (à paraître aux Éditions Chronique Sociale, début Septembre 2014). Refondation de l’École et renouveau de l’humanisme Enquêtes internationales (PISA) aidant et souffrances et décrochages scolaires (...)

» Des Savoirs essentiels qui manquent à l’école

Collectif Ecole changer de cap, mis en ligne le 6 mars 2014.

André GIORDAN L’école en France Aborder la question des « savoirs essentiels qui manquent à l’école… », c’est interpeller le programme, c’est également poser la question de la place de l’école dans l’éducation du jeune. Fournit-elle aux jeunes les repères pour leur époque ?.. Or aborder la question du programme en France, c’est (r)allumer immédiatement la guerre scolaire ! Dès qu’un ministre se lance dans l’idée de repenser ce dernier, aussitôt on voit se lever de toutes parts nombre de boucliers ; et les médias s’en emparent aussitôt, augmentant la confusion. Ouvrir le document (...)

» Henri CHARPENTIER---Systèmes scolaires et Equité sociale

Henri Charpentier, mis en ligne le 15 janvier 2014.

Texte paru dans l’ouvrage École changer de cap. Contributions à une éducation humanisante. 2007 Systèmes scolaires et Équité sociale (Allemagne, Finlande, Norvège, Suède) La publication des résultats de l’enquête du programme PISA réalisée en 2000 - largement confirmés par les enquêtes qui ont suivi - avait déjà permis de mettre en évidence l’influence déterminante de l’organisation des systèmes scolaires sur les résultats scolaires moyens des élèves. Il a ainsi été démontré qu’une orientation/sélection précoce défavorisait particulièrement les enfants issus de milieux familiaux modestes, alors que l’orientation repoussée au-delà de la 9e ou de la 10e année scolaire réduisait les (...)

» Le rêve de Jaurès

Raymond Millot, mis en ligne le 29 octobre 2013.

Raymond MILLOT École ouverte-Recherche-action -Société éducatrice L’Éducation Nationale fonctionne comme « une machine à trier »... À cet effet, on y « survalorise certaines compétences » et « l’abstraction y est la seule excellence véritablement reconnue ». - « la production de l’échec (résulte de) institutionnalisation de la compétition et de la souffrance de beaucoup de nos enfants, sans améliorer leurs performances. ». Tous les parents peuvent faire ces constats. Certains s’en réjouissent, beaucoup se résignent. Déjà, en 1970, les sociologues Bourdieu et Passeron dénonçaient cet état de fait. Le Ministre, auteur de ces considérations réalistes, en tire aujourd’hui une conclusion (...)

» L’enseignement supérieur face aux chocs de l’époque

Collectif Ecole changer de cap, mis en ligne le 16 septembre 2013.

Avril 2013, UNESCO Recherche et Prospective en Éducation Georges HADDAD et Michel DRANCOURT Le 21ème siècle connaît depuis ses débuts une succession de chocs dont les répercussions sur les comportements socio-culturels sont encore difficilement prévisibles. Les conséquences résulteront de dynamiques d’évolution à retard d’une très grande complexité par la multiplicité des paramètres en jeu. Il est clair cependant que ces chocs entraineront des crises bien plus profondes et durables que celles provoquées d’une manière que l’on pourrait qualifier d’« endémique » par les systèmes eux-mêmes. LIRE (...)

» Jacques DELORS---L’éducation, un trésor est caché dedans

Collectif Ecole changer de cap, mis en ligne le 23 juin 2013.

Jacques DELORS, Extrait du Rapport International de Jacques DELORS pour l’Unesco, I996, L’éducation, un trésor est caché dedans, Odile Jacob, 1996 Les quatre apprentissages fondamentaux " Pour répondre à l’ensemble de ses missions, l’éducation doit s’organiser autour de quatre apprentissages fondamentaux qui, tout au long de la vie, seront en quelque sorte pour chaque individu les piliers de la connaissance : — apprendre à connaître, c’est-à-dire acquérir les instruments de la compréhension ; — apprendre à faire, pour pouvoir agir sur son environnement ; — apprendre à vivre ensemble, afin de participer et de coopérer avec les autres à toutes les activités humaines ; — (...)

» André Giordan : Leçon d’adieu d’un chercheur-trouveur...

Collectif Ecole changer de cap, mis en ligne le 20 juin 2013.

DOSSIERS ÉCOLE CHANGER DE CAP "Leçon d’adieu", PSE, Université de Genève- 30 mai 2011 Nous voulons ici rendre hommage à André Giordan pour sa précieuse participation aux travaux et ouvrages du "Collectif École changer de cap". Et faire mieux connaître ses contributions fondatrices au devenir de l’école et plus généralement aux bonnes conditions des apprentissages en d’autres domaines essentiels. L’école qu’il nous décrit pourrait paraitre au plus grand nombre, tout identifié au système traditionnel, comme un conte de fée... alors qu’elle rejoint ou inspire l’école ici ou là en France et, de façon plus manifeste, sous d’autres latitudes. Elle reste pour nous une musique (...)

» L’école au service de la vie

Collectif Ecole changer de cap, mis en ligne le 5 avril 2013.

Living School, une pédagogie humanisante Savoir-être Le savoir-être est tout simplement le socle de notre pédagogie. A Living School nous partons du principe que l’ensemble de notre savoir-être (nos qualités, nos défauts, nos croyances sur nous et sur le monde…) conditionne pleinement tous nos savoir-faire. Par conséquent, plus un enfant est épanoui, plus il a confiance en lui, plus il sera à même de développer des savoir-faire et d’apprendre dans la facilité. Nous partons également du principe que seul un citoyen réellement épanoui peut apporter une véritable contribution à la société et au monde. A l’inverse, le manque d’épanouissement (manque de confiance en soi, (...)

» Rio+20, la transformation de l’éducation et la sécurité planétaire

Pierre Calame, Jean Cot, Claude Lorius, Richard Pétris, Philippe Saugier, mis en ligne le 27 novembre 2012.

Changement climatique, creusement des inégalités, tempêtes financières, soumission des démocraties aux oligarchies, montée des extrémismes, explosions de violence... Dans le monde "développé", où le fanatisme du profit illustre chaque jour l’incapacité de nos modèles dominants à équilibrer et pacifier les relations entre les hommes, et entre les hommes et l’environnement fragile dont dépend leur survie, nous ne parviendrons pas à rompre le cercle vicieux de leur perpétuation sans transformer en profondeur les systèmes éducatifs qui les ont vu naître et continuent largement de les nourrir : c’est le message qu’a apporté dans une contribution aux travaux préparatoires à la (...)

» Philippe Meirieu. De la « Refondation » de l’École

Philippe Meirieu, mis en ligne le 25 octobre 2012.

Philippe MEIRIEU Entretien avec Thomas Renou pour la revue de l’Assemblée Nationale HEMICYCLE, le 21 octobre 2012 1. Vous avez jugé que les résultats de la concertation qui a duré trois mois ne portaient pas un "projet fort". Ce ne sera qu’une réforme de plus ? Les résultats de la concertation ont été présentés comme une « boîte à idées » pour la refondation de l’école. Et, même si la plupart des idées étaient déjà formulées ici ou là, c’est une collecte utile. Mais – et cela est sans doute inhérent à la méthode utilisée – cette « boite à idées » ne permet pas d’identifier un projet d’ensemble. Il reviendra donc au politique – et c’est précisément sa fonction - de proposer des (...)

» Les 7 Conditions d’un changement réussi

Jacques Nimier, mis en ligne le 10 mai 2012.

1) Un changement se prépare et demande du temps C’est une difficulté générale de l’E.N. de ne pas tenir compte du temps, du temps nécessaire pour apprendre, pour évoluer, pour comprendre, pour s’adapter, pour mettre en place de nouvelles structures. On a tendance à croire (comme les jeunes !) qu’on peut tout, tout de suite ! On organise "une journée" de formation pour de nouveaux programmes(! !) ; une formation de médiateurs en deux jours (! !), on fait paraître une circulaire qui doit être applicable immédiatement, on demande de remplir un questionnaire qui doit être envoyé dans les 24 h, on fait paraître un appel d’offre qui doit être renvoyé à une date parfois déjà (...)

» Pour une réforme de l’enseignement : l’éducation de base prépare-t-elle tous les élèves à une éducation tout au long de la vie ?

Malcom Skilbeck, mis en ligne le 25 avril 2012.

Revue internationale , d’Éducation de Sèvres Malcom SKILBECK Droit à l’éducation pour tous et tout au long de la vie Dans la perspective d’un développement du droit à l’éducation pour tous et tout au long de la vie, trois axes de réflexion sont prépondérants : l’analyse de la disparité de l’offre d’enseignement entre les pays riches et les pays pauvres, la refonte des curricula dans une visée véritablement éducative et la conception globale d’un modèle d’enseignement associant, en partenariat avec l’école, différents acteurs sociaux et culturels. La réforme des contenus d’enseignement, indispensable même si elle ne résout pas toutes les difficultés, doit être conçue selon une (...)

» Une crise planétaire de l’éducation

Martha C. Nussbaum, mis en ligne le 3 mars 2012.

Martha C. Nussbaum est Philosophe, Professeur à l’université de Chicago. Elle a collaboré dans les années 1980, avec l’économiste Amartya Sen , Prix Nobel d’économie, sur les enjeux du développement économique et de l’éthique. Avec lui, elle a fait la promotion du concept de l’« approche de la capacité » (capability approach) dans le développement : approche qui voit les capacités, à savoir les libertés fondamentales, l’espérance de vie, l’engagement dans les échanges économiques ou encore la participation politique... comme la part humainement constitutive du développement, et tient la pauvreté comme une privation de ces capacités. Ces idées contrastaient avec le discours (...)

» Quelle école pour le XXIème Siècle ?

Patrick Robo, mis en ligne le 1er mars 2012.

Avant de s’interroger sur "Quelle école pour le XXI° siècle ?", peut-être est-il nécessaire de rappeler que l’école n’a pas toujours été au service de l’éducation au sens où nous l’entendons aujourd’hui et que jusqu’au XVIII° siècle, c’est la formation des élites qui a retenu l’attention des décideurs et de la majorité des penseurs. Un retour succinct en arrière nous plongera dans les racines nourricières de l’école. Quelques repères enracinants L’école au service de l’élite puis de la religion Il y a 4000 ans, (-2030) la première école connue forme, à MARI en Mésopotamie, des scribes, des chroniqueurs, des comptables, des astrologues, des astronomes et des prêtres. Les Égyptiens, puis (...)

» Construire l’éducation de l’enfance à la Terre-Patrie

mis en ligne le 8 décembre 2011.

Avec Edgar MORIN , par Jacques DEMORGON " La pensée complexe : antidote pour les pensées uniques " Nelson Vallejo-Gomez Comprendre la culture systémique : une éducation à l’ère planétaire En 2000, Gérard Meudal interroge Morin dont l’ouvrage, commandé et soutenu par l’UNESCO, " Les sept savoirs nécessaires à l’éducation du futur " vient de paraître : " Vous avez travaillé dans un Conseil de réforme de l’enseignement secondaire. Quel a été l’impact des conclusions de ce rapport pour l’Education nationale ? " Morin répond : "Zéro". A la fin de son entretien, Meulan souligne ce constat : " Vos travaux au sein du Conseil de réforme n’ont abouti à rien " ; il interroge : " Est-ce (...)

» Edgar Morin, LA VOIE... pour l’avenir de l’humanité

Edgar Morin, mis en ligne le 2 décembre 2011.

Entretien paru dans Rue89 le 23 janvier 2011 "La voie" pour éviter le désastre annoncé A 89 ans, Edgar Morin continue de produire une réflexion riche et tournée vers l’avenir. Cet ancien résistant, ex-communiste, sociologue et philosophe, à qui, sans le savoir, Nicolas Sarkozy empruntait il y a quelques années le concept de « politique de civilisation », vient de produire un nouvel ouvrage, « La Voie », dans laquelle il fait à la fois un constat sévère et angoissant des maux de notre époque, et tente de donner quelques pistes pour l’avenir. Rue89 : Nous avons été frappés par votre pessimisme en lisant votre livre. Vous prédisez une catastrophe de l’humanité tout en (...)

» Une approche développementale

Véronique Guérin, mis en ligne le 26 juillet 2011.

a) La théorie L’approche proposée est une approche développementale qui part du postulat que l’humanité comme chaque être humain évolue, change, se transforme et cette évolution va du simple au complexe. Cette approche développementale s’inspire partiulièrement du modèle de la spirale dynamique de Clare Graves et de la grille de lecture « intégrale » de K. Wilber. pour mieux comprendre les interactions entre l’individu et son environnement familial et culturel, l’impact de l’entourage sur le développement psychique de l’individu et, de façon complémentaire, la façon dont l’individu participe à la transformation de la société. Les valeurs, représentations ou mentalités d’un (...)

» École, la pierre angulaire. Entretien avec André de Peretti

André de Peretti, mis en ligne le 1er février 2011.

Entretien avec André de Péretti paru dans La Revue de Psychologie de la Motivation, L’école en chantier, N° 36, 2003. Armen Tarpinian : Qu’il s’agisse des modes de fonctionnement de l’école, de la formation des enseignants, des innovations pédagogiques et, peut-on dire, psychopédagogiques, vous êtes de ceux qui, dans les dernières décennies du XXe siècle, ont le plus contribué à susciter des réformes dans les pratiques scolaires. Ceux qui disent, vu la persistance de la crise, que les réformes ont été inopérantes se trompent sans aucun doute, car où en serait-on si celles-ci n’avaient pas accompagné la « démocratisation quantitative » de l’école, c’est-à-dire une école devenue (...)

Mentions légales | S’abonner | Plan du site | Accessibilité