FrançaisEspañolEnglish
Accueil du site Éléments Colloque

Education et humanisation

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF

Collectif Ecole changer de cap, mis en ligne le 26 juin 2013.

DOSSIERS ECOLE CHANGER DE CAP

ÉCLAIRAGES AUTOUR DU COLLOQUE ÉCOLE CHANGER DE CAP

1- Maridjo GRANER, Armen TARPINIAN ;

Le vingtième siècle ne fut pas que de malheurs et de barbaries. En raison pour partie de la nécessité de comprendre les causes profondes de ces accès collectifs de folies, de nouveaux champs de réflexions et de connaissances ont été labourés, susceptibles de refonder un humanisme plus lucide et à même d’unir intentions et actions, psychologie et politique : de "sortir de la double illusion de vouloir changer la société sans que ne changent les personnes ou de vouloir que les personnes changent sans que ne change la société".

LIRE

...............................

2- Jacques DELORS

(Extrait du Rapport International de Jacques DELORS pour l’Unesco, L’éducation, un trésor est caché dedans , (Unesco : Odile Jacob, 1996).

Les quatre apprentissages fondamentaux

" Pour répondre à l’ensemble de ses missions, l’éducation doit s’organiser autour de quatre apprentissages fondamentaux qui, tout au long de la vie, seront en quelque sorte pour chaque individu les piliers de la connaissance :

— apprendre à connaître, c’est-à-dire acquérir les instruments de la compréhension ;

— apprendre à faire, pour pouvoir agir sur son environnement ;

— apprendre à vivre ensemble, afin de participer et de coopérer avec les autres à toutes les activités humaines ;

— apprendre à être, pour retrouver confiance en soi, cheminement essentiel qui participe des trois précédents.

Bien entendu, ces quatre voies du savoir n’en font qu’une, car il existe entre elles de multiples points de contact, de recoupement et d’échange".

...........................

Commentaire de 2013

Quelle a été l’influence du Rapport international de Jacques DELORS pour l’Unesco (1996) ? Présentation par l’équipe de "Recherche et Perspective en éducation" de l’Unesco (2013) :

LIRE

..............................

3- Edgar MORIN,

Les sept savoirs nécessaires à l’éducation du futur

PRÉFACE

Fédérico MAYOR, Directeur général de l’UNESCO, 2000.

" La gigantesque crise de l’humanité n’est autre que la crise de l’humanité qui n’arrive pas à accéder à son humanité " Edgar MORIN

Quand nous regardons vers l’avenir, il existe de nombreuses incertitudes sur ce que sera le monde de nos !enfants, de nos petits-enfants et des enfants de nos petits-enfants. Mais nous pouvons être sûrs au moins d’une chose : si l’on veut que la Terre puisse subvenir aux besoins des êtres humains qui la peuplent, la société humaine devra alors être transformée. Ainsi, le monde de demain devra être fondamentalement différent de celui que nous connaissons aujourd’hui, au crépuscule du XXe siècle et du millénaire. Nous devons donc œuvrer pour construire un “avenir viable”

LIRE

.........................

4- Jacques LECOMTE

L’éducation humaniste

Source : Introduction de l’ouvrage "Vers une éducation humanisante", Actes du 21ème Congrès National des l’association française des psychologues scolaires - Clermont-Ferrand 2009. AFPEN

INTRODUCTION

Les conceptions humanistes de l’éducation sont déjà anciennes. Des éducateurs tels que Comenius, Pestalozzi, Jean Bosco ou, plus près de nous, les représentants de l’Ecole nouvelle ont incarné ce regard positif porté sur les jeunes et ont souligné l’importance d’attitudes telles que l’empathie, la coopération, l’entraide, etc.

Il y a trois ans, un ouvrage collectif réunissant 25 auteurs (École : changer de cap. Contributions aune éducation humanisante) a ranimé cette flamme, arguant du fait qu’il était nécessaire de changer radicalement de cap pour que puisse se développer une véritable « éducation humanisante »1. Dans son introduction, Armen Tarpinian estimait indispensable de « s’interroger sur la capacité de l’école à transmettre des valeurs créatrices de plus d’humanité : de lucidité, d’autonomie, d’autoresponsabilité, d’aptitude à se lier à autrui sans sentiment d’infériorité ou de supériorité, dans une juste estimation des différences et des complémentarités. ».

J’examinerai dans un premier temps des situations pédagogiques mettant en jeu l’interaction entre élèves :

- l’apprentissage coopératif - le tutorat par les pairs - la philosophie avec les enfants

puis d’autres situations mettant en jeu l’interaction entre l’enseignant et l’élève :

- l’effet Pygmalion - l’empathie - la facilitation du sentiment d’efficacité des élèves - l’apprentissage de l’intelligence émotionnelle

LIRE

..............................

5- Armen TARPINIAN

Politique et École : La dimension anthropologique

Pourquoi l’école ne parvient-elle pas à donner à chaque enfant une chance égale de stimuler son désir d’apprendre, de déployer son humanité ? Pourtant, les expériences de terrain encourageantes ne manquent pas. Plaidoyer pour un projet de société qui veillerait à assurer une véritable éducation psycho-sociale et humaniste »

LIRE

.................................

6- Maridjo GRANER

L’Éducation psycho-sociale : un nouveau paradigme

S’inscrivant dans la vision humaniste de l’éducation et de l’apprentissage des savoirs, celle qui va de « la tête bien faite » de Montaigne à l’école active de Freinet, l’éducation psycho-sociale met en œuvre les principes pédagogiques de l’école nouvelle axés sur l’implication personnelle de l’élève et la coopération. Mais en les enrichissant des connaissances et de pratiques innovantes et éprouvées que les sciences humaines et la recherche en éducation ont mises à notre disposition.

LIRE

....................

7- Edmond MARC

Les enseignants face à la psychologie

La psychologie a accumulé un savoir considérable dans le domaine de l’éducation, de la formation et des processus d’apprentissage. Mais ce savoir est le plus souvent ignoré par ceux qui président aux destinées de l’enseignement. Cet article s’efforce de répondre, à la lumière des acquis de la psychologie aux questions suivantes : quels peuvent être les objectifs de l’enseignement ? Et quelles méthodes permettent de les atteindre ?

LIRE

..........................

8- Marie-Françoise BONICEL

Former les enseignants aux relations humaines pour prévenir et réguler la violence à l’École : luxe ou survie ?

Le territoire de l’éducation a changé de visage

L’école est en effet une communauté humaine, et comme telle, traversée par la violence interne à chaque individu, aux groupes sociaux qui la composent et à sa propre violence institutionnelle. Organisme vivant et poreux, elle est aussi contaminée par la violence endémique externe, celle qui cristallise la difficulté du « vivre ensemble » des institutions, des groupes sociaux ou des nations Mais alors que nous nous escrimons à élaborer de nouvelles cartes, nous persistons à les lire avec dans nos têtes des modèles anciens.

La formation des enseignants est un des facteurs qui peuvent contribuer à repérer cette violence, à l’affronter et à transformer cette énergie destructrice en levier pour l’action et le changement.

LIRE


Dans la même rubrique

» Les intervenants du colloque

Mentions légales | S’abonner | Plan du site | Accessibilité