FrançaisEspañolEnglish
Accueil du site Campagnes et événements

Commentaire de la SGEN-CFDT aux 13 propositions de École changer de cap

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF

Collectif Ecole changer de cap, mis en ligne le 12 mars 2012.

Thierry Cadart, Secrétaire général de la SGEN - CFDT,

Vous nous avez sollicité pour livrer nos commentaires sur vos analyses et préconisations contenues dans les treize transformations que vous proposez. C’est là une forme d’échange qui sort des canevas habituels, d’où le temps que nous avons mis à vous répondre. Par contre, ce temps ne comporte aucune réticence par rapport à vos propositions à tel point que nous ne ferons qu’un commentaire global.

En effet, vos propositions illustrent une seule et même démarche, parfaitement cohérente : partir de l’humain pour construire une éducation adaptée à notre temps et non d’exigences soi-disant supérieures, idéologiques ou autres pour formater vaille que vaille les enfants avec les taux d’échec et de souffrance que l’on connait.

Le commentaire sera simple : nous sommes pleinement en accord avec votre démarche. Simplement nous l’abordons d’une manière différente. liée à notre fonction de fédération syndicale. Pour nous l’essentiel est de travailler avec l’enfant et sa famille sur la confiance qu’il développe en sa capacité de réussir. Pour cela, il faut lui permettre de percevoir le sens du travail d’apprentissage qu’il effectue. Tout enfant est spontanément sociable, sensible et curieux. Notre responsabilité d’éducateurs est de l’aider à structurer cette sociabilité, à développer cette sensibilité et à organiser cette curiosité. Si on le fait par des règles incomprises et des programmes enfermés dans des cloisonnements disciplinaires dénués de sens, on est assuré de voir les plus fragiles s’exclure d’un processus scolaire ressenti comme réservé à d’autres.

Pour cela, il faut repenser des programmes beaucoup plus transversaux et qui conduisent progressivement à l’émergence des disciplines qu seront alors comprises pour ce qu’elles devraient être, non pas des carcans mais des moyens d’organiser le savoir pour mieux s’en servir. Il faut aussi organiser un parcours fondé sur la progression de l’élève dans des acquisitions maitrisées et non sur une capacité de survie à l’avalanche d’information, capacité réputée atteinte quand on parvient à dépasser la moyenne de la cohorte, ce qui signifie clairement que ceux qui ne parviennent pas au fatidique 10/20 sont en voie de relégation.

Donc, oui à la suppression des notes, oui à la disparition du redoublement, oui à un socle commun pour tous. Mais il ne suffit pas de décréter cela, il faut repenser les fonctionnements pour sortir de ces schémas, donner sa place au travail d’équipe, penser le socle commun comme un objectif ambitieux et non comme un minimum imposé. Vous écrivez que le socle commun de le loi Fillon est un relatif progrès. Oui il est largement perfectible. Par exemple, il y manque la compétence « apprendre à apprendre » pourtant reconnue au niveau européen et dont vous soulignez l’importance dans votre 10ème proposition. Bien entendu, ces transformations ne seront possibles qu’en formant les enseignants à ces nouvelles pratiques.

A ce socle, nous voulons donner un débouché au travers d’un lycée modulaire qui permette à chacun de construire son propre parcours sans devoir s’enfermer dans des filières pré-établies, profondément hypocrites et très mal adaptées à l’objectif de préparer le jeune à réussir ses études universitaires. Enfin, il nous semble indispensable d’insérer ce système éducatif totalement transformé dans une démarche de formation tout au long de la vie. L’évolution même de notre société ne permet plus d’imaginer que la formation soit réservée a un temps limité de la vie, plus ou moins mauvais moment à passer avant d’entrer dans la vraie vie. Il ne faut pas demander à l’École qu’elle fasse tout, mais on est en droit d’exiger d’elle qu’elle ouvre en grand les portes à une relation apaisée au savoir, aux apprentissages. Cela passe effectivement par des transformations de fond et nous conclurons en disant que celles que vous proposez et les revendications que nous portons nous semblent vraiment participer d’un même projet de respect et de démocratisation.

Nous sommes de plus convaincus que c’est seulement dans cette démarche de transformation qu’il est possible de trouver les éléments d’une réconciliation des enseignants avec leur métier, dimension évidemment extrêmement importante pour la fédération syndicale que nous sommes.


Dans la même rubrique

» Loi pour « une école de la confiance » : Quand 20 mois de mesures sont censés faire politique éducative !
» Drapeaux dans les classes : un amendement à la fois absurde et contre-productif
» Claude Agostini, un pédagogue créatif et militant
» Formations pour les professionnels de l’éducation
» L’éducation positive au service d’un apprentissage réussi
» Un ministre magister
» Communiqué d’Ecole changer de cap
» Semaine de 4 jours ou 4 jours et demi : ne renonçons pas à l’éducation populaire
» "Enseignez à vivre !", un film d’Abraham Segal
» Le programme éducation du nouveau président, une chance pour l’école ?
» Lettre commune au Président de la République
» Collège : Avançons !
» Pour une école bienveillante  : renforcer le plaisir d’apprendre
» Lettre de François Hollande (5 avril 2012)
» Lettre à tous les personnels de l’éducation nationale.
» Proposition pour une Société éducatrice
» L’Ecole au cœur de nos préoccupations politiques pour démocratiser la réussite
» RIO+20 L’éducation dont nous avons besoin pour le monde que nous voulons...
» Un ministère de la réussite éducative : un grand pas, à quand la loi qui mobilise notre pays ?
» École : un changement de cap devient possible…
» François Hollande : "l’école n’est pas un coût mais un investissement !"
» Politique et Ecole 2012. Réponse d’Europe Ecologie-Les Verts
» Discours de François Hollande sur l’École et la Nation à Orléans
» François Bayrou. Programme pour l’éducation
» Année Janusz Korczak
» Vincent Peillon : « une grande réforme pour refonder l’école »
» 9e Forum Non-violence à l’Ecole : « Prévenir et réagir face au harcèlement à l’école »
» Journée du Refus de l’Échec Scolaire
» La quinzaine de l’éducation à la non-violence et de la paix
» Université d’été 2011 : "Quelle transformation personnelle, quelles transformations collectives pour reconstruire un monde solidaire ?"
» Rencontre des jeunes médiateurs d’Ile de France
» Déclaration de l’Assemblée de Convergence sur l’éducation du Forum Social Mondial de Dakar - 2011
» Culture de paix : Rapprochement des cultures, dépasser les cloisonnements
» A propos de l’Appel de Bobigny
» Pour une éducation au changement
» Forum sur l’éducation de Barhein - 8-11 octobre 2010
» 3ème journée du refus de l’échec scolaire
» Les facteurs humains dans l’enseignement et la formation des adultes
» Le changement d’époque oblige à réviser les modèles en cours
» Lettre ouverte du Collectif Ecole changer de cap (3 décembre 2010)

Mentions légales | S’abonner | Plan du site | Accessibilité