FrançaisEspañolEnglish
Accueil du site Formation des enseignants

La Maison de la Pédagogie de Mulhouse

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF

Michèle Sanchez et Jean-Pierre Bourreau, mis en ligne le 9 janvier 2018.

Nous avons le plaisir de donner une place sur notre site à la riche expérience, théorique et de terrain, de cette Maison de la Pédagogie, avec qui Ecole, changer de cap partage préoccupations et recherche de solutions. Des liens existent déjà : André Giordan y a été invité et les Réseaux d’échanges réciproques de savoirs en sont partenaires. Nous lui souhaitons bonne route en ce début d’année 2018.

Une Maison de la Pédagogie à Mulhouse

Une Maison de la Pédagogie : pourquoi ?

Enquêtes et ouvrages récents attestent que le système scolaire français reste figé dans son organisation et dans ses pratiques, sans améliorations notables : ainsi, les unes après les autres, les enquêtes PISA montrent la forte corrélation entre difficulté scolaire et origine sociale. On constate une aggravation des inégalités scolaires, un ennui croissant des élèves, un climat scolaire peu propice aux apprentissages et des relations de plus en plus tendues entre les familles et l’École.

Alors que la formation est sinistrée, le métier d’enseignant est de plus en plus difficile et exige une remise à jour permanente des connaissances et des compétences pour faire face à des publics en mutation, à la modification des structures familiales et des attentes vis-à-vis de l’École. Les quarante dernières années ont montré que les différentes réformes décidées par les ministères successifs n’ont pas ou peu réussi à transformer les pratiques pédagogiques, lesquelles perdurent entre enseignement frontal et pédagogie de soutien.

Une Maison de la Pédagogie à Mulhouse parce qu’il n’est plus possible d’en rester aux constats

Les résultats scolaires des élèves mulhousiens restent inférieurs à la moyenne académique dans un environnement économique et social dégradé. Face à cette situation, la ville de Mulhouse a mis en place depuis longtemps déjà une politique dynamique de prise en charge des difficultés scolaires dans le cadre d’un programme de réussite éducative : actions dans le primaire et le périscolaire ; dispositifs d’accueil des élèves en difficulté ou décrocheurs ; lieux de rencontre entre parents et école... Par ailleurs, tous les collèges de Mulhouse intra-muros sont en ZEP.

Des expérimentations pédagogiques existent dans des classes et des établissements du secteur mulhousien, mais elles restent ponctuelles et isolées (liées à des équipes le plus souvent éphémères).

Pourtant, le changement au sein de l’École ne manque ni de points d’appui ni d’incitations :

  • les mouvements pédagogiques proposent des démarches novatrices et efficaces auprès des élèves ; les sciences de l’éducation éclairent le fonctionnement actuel de l’école et les pratiques des enseignants ;
  • dans certaines régions, des établissements expérimentaux savent rendre à leurs élèves « décrocheurs/raccrocheurs » le goût et le plaisir d’apprendre (Saint-Nazaire, Grenoble, Paris, Bordeaux...).
  • de plus, il existe des enseignants et des formateurs fraîchement retraités ou en activité qui sont prêts à témoigner du plaisir qu’ils ont eu à enseigner et à accompagner les collègues sur le terrain.

Il faut donc reconnaître que les changements profonds dont élèves et enseignants ont besoin ne viendront ni d’un "grand soir" pédagogique ni d’un coup de baguette magique, mais plutôt d’une multiplication des tâtonnements, des initiatives et des expériences des acteurs eux-mêmes. Certes, la pédagogie n’est pas la clé unique de tous les problèmes de l’École, mais elle peut contribuer pour sa part à la réduction des inégalités scolaires et à la construction du citoyen de demain. D’où l’idée d’un lieu qui regroupe les énergies et développe une dynamique de changement autour de celles et ceux pour qui la pédagogie n’est pas un vain mot.

Une Maison de la Pédagogie à Mulhouse pour faire le pari du local et de l’horizontal

La MPM est une association de droit local (très proche du statut fixé par la loi de 1901) créée en octobre 2015. Elle a vocation à accueillir toutes les personnes dont les activités ont à voir avec la pédagogie : enseignants, éducateurs, formateurs, étudiants, parents, intervenants dans les domaines du social et de la santé...

La MPM se propose d’être un espace d’échanges et de rencontres intergénérationnelles, pluridisciplinaires, multi référentielles entre :

  • savoirs théoriques (issus de la recherche scientifique et pédagogique) et savoirs pratiques (issus de l’expérience du terrain) ;
  • parcours professionnels singuliers et différents mouvements pédagogiques ;
  • praticiens débutants et praticiens chevronnés ;
  • professionnels isolés sur leur lieu d’exercice et groupe de travail et de réflexion ;
  • intervenants dans et intervenants hors l’École ; patrimoine pédagogique et perspectives pour une École de demain ; ...

À terme, la MPM espère contribuer à l’émergence d’une synergie regroupant les acteurs de tous horizons prêts à soutenir et "risquer le pédagogique", pour reprendre l’expression de Loïc Chalmel 1

Pour cela, la MPM entend développer son action dans les directions suivantes :

  • favoriser la mise en réseau des acteurs de terrain par la mutualisation des outils, des démarches, des expériences ainsi que la mise en lien des personnes isolées et des équipes partageant les mêmes centres d’intérêt, les mêmes interrogations ;
  • permettre l’élaboration progressive et le partage d’un "en commun" pédagogique, en cohérence avec les valeurs et les fondements de la MPM ; mettre à disposition des ressources propres ou extérieures à l’association (par exemple en lien avec les structures locales) ;
  • accompagner dans la durée des équipes dans la mise en place et le suivi de pratiques, de démarches, de dispositifs, de projets innovants ou expérimentaux (par exemple pour une meilleure prise en charge de la difficulté scolaire) ;
  • co-construire, avec des partenaires de différents horizons, des dispositifs d’intervention dans une approche transversale prenant en compte les spécificités du terrain et les évolutions du vaste Monde.

Autant de propositions qui ne prennent tout leur sens que dans la prise en compte de la double dimension de l’association :

  • son ancrage local sur un territoire restreint, de façon à cultiver les vertus de la proximité géographique pour tisser des liens entre les acteurs ;
  • son fonctionnement horizontal, en dehors de tout cadre hiérarchique et de tout jugement, de façon à permettre l’expression d’une parole aussi libre et créatrice que possible.

Ainsi conçue, la MPM souhaite devenir un foyer d’invitations et d’incitations à s’interroger, se remettre en cause, créer, inventer, expérimenter, oser sortir des sentiers battus et à s’emparer des questions vives auxquelles l’École doit répondre ici et maintenant.


» Document(s) à télécharger

La Maison de la Pédagogie de Mulhouse
. Document PDF - 780.2 ko

Dans la même rubrique

» OCDE : un "retard français" dans la formation des enseignants ?
» Les différentes dimensions de la formation des enseignants
» Jacques Nimier, textes d’adieu
» Pour une autorité humanisante
» La gestion des Ressources Humaines dans l’Education Nationale
» André GIORDAN---Un Site pour comprendre l’Apprendre
» Formation des enseignants et Refondation de l’école
» Les enseignants face à la psychologie
» Jacques LECOMTE—Les enseignants : tuteurs potentiels de résilience
» Repenser le statut de l’erreur
» Charles ROJZMAN—Enseigner : un nouveau métier ?
» Marie-Françoise BONICEL—Humour et Humanisation
» Les orientations de Vincent Peillon pour la rentrée 2012
» Former les enseignants aux compétences éthiques
» Pour une autorité éducative
» Serge GINGER. En quoi les enseignants sont-ils concernés par la psychothérapie ?
» Le "genre"qui questionne tous les enseignants !
» Le théâtre-forum : une approche pour développer les compétences relationnelles des enseignants

Mentions légales | S’abonner | Plan du site | Accessibilité