FrançaisEspañolEnglish
Accueil du site Dans les médias

Au sujet de l’éducation aux compétences psycho-sociales

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF

mis en ligne le 9 mars 2017.

(Envoyé au Monde le 8 Mars 2017)

Le Monde daté du 1er Février 2017 a publié, dans ses pages Sciences et médecine, un très long et intéressant reportage de son envoyée spéciale, Florence Rosier, sur les programmes d’éducation aux compétences psycho-sociales à l’école. Entreprendre de faire connaître au grand public ce mouvement qui porte actuellement en France les espoirs de refondation de l’école, mérite d’être salué. Elle illustre sa plongée dans la vie d’une école de la région nantaise d’exemples très vivants de ces programmes éducatifs, tous, ici, américains ou adaptés de programmes américains. Et prolonge ces contacts par des entretiens avec divers professionnels, enseignants, psychologues, chercheurs, responsables municipaux…. qui attestent des bienfaits du développement des compétences psycho-sociales chez les élèves et, selon des études menées aux Etats-Unis, de leur pérennité tout au long de la vie. Son entretien avec Béatrice Lamboy, présidente de l’Association francophone d’éducation et de promotion de la santé (Afeps), qui a adapté certains de ces programmes, permet d’en présenter certains traits : validés internationalement, facilement utilisables mais, très structurés et cadrés, ils sont sans doute plus adaptés à la culture anglo-saxonne, et ne sont pas toujours aussi bien reçus qu’espéré.

Rappelons qu’antérieurement et parallèlement à l’utilisation des programmes américains tout un mouvement d’éducation des compétences psycho-sociales à l’école est né et s’est développé en France-même. Ce mouvement, s’il prend de l’ampleur actuellement, n’en a pas moins une longue histoire ici, aussi bien que dans les pays anglo-saxons plus avancés dans sa généralisation.

Déjà implicite depuis des décennies dans les pédagogies émancipatrices des classes Freinet, Montessori ou inspirées du Mouvement de l’Education nouvelle, ainsi que dans les pratiques de nombreuses associations d’éducation populaire, l’éducation psycho-sociale est explicitement préconisée depuis 1986 dans la Revue de Psychologie de la Motivation, fondée par Armen Tarpinian, et depuis plus de 10 ans par l’association Ecole, changer de cap , qui en a rendu compte dans trois ouvrages (1). Celle-ci avait elle-même pris la suite du projet Transformation personnelle-Transformation sociale (TP-TS), initié en 2001 au sein du Groupe de Recherche Inter et Transdisciplinaire (GRIT) et de sa Commission Education. Pilotée par Armen Tarpinian et Laurence Baranski cette commission a réuni des chercheurs et praticiens du domaine éducatif autour de questions essentielles ainsi résumées : comment promouvoir plus de démocratie à l’école, élargir la formation des enseignants aux compétences psycho-sociales et celle des élèves à l’auto-formation et aux compétences relationnelles.

Riche de cet héritage et de ses partenariats (2) Ecole, changer de cap s’inscrit dans la vision humaniste de l’éducation et de l’apprentissage. Ses divers membres (3) s’expriment dans des colloques, dont celui qui s’est tenu en 2013 sous le haut patronage de l’UNESCO, a réuni plus de 400 participants. Dans ces colloques, dans les ouvrages précités, dans leurs propres réseaux, ils proposent aux enseignants et aux élèves, des formations qui ont fait leurs preuves dans le domaine de la promotion des compétences psycho-sociales, de la prévention de la violence et de la gestion non-violente des conflits qui ont déjà permis à de nombreux acteurs de terrain de donner sa place à l’éducation psycho-sociale à l’école, largement expérimentée bien qu’encore insuffisamment généralisée.

(1) A Tarpinian, G.Hervé, L .Baranski, B.Mattei (sous la dir.de), Ecole, changer de cap. Contributions à une éducation humanisante. Chronique sociale,2007.
- A.Tarpinian (coord.) Donner toute sa chance à l’école. Treize transformations nécessaires et possibles . Chronique sociale, 2011
- A.Tarpinian, Maridjo Graner (sous la dir. de) L’éducation psycho-sociale à l’école, Chronique sociale 2014

(2) Réseaux d’échanges réciproques de savoirs (RERS) ; Coordination pour l’éducation à la non violence et à la paix ; Collectif des associations partenaires de l’école (CAPE).

(3) André Giordan, Claire Héber-Suffrin , Marie-Françoise Bonicel, Marc Héber-Suffrin, Maridjo Graner , Daniel Favre , Jacques Lecomte etc...


Dans la même rubrique

» La philosophie enseignée aux enfants
» Ecologie et éducation : quel programme pour quel projet ?
» La misère psychique
» L’école Française devient de plus en plus injuste
» Bruno Julliard, Entretien publié dans Le Monde Education
» L’impensable suicide des enfants
» Un Pacte à reconstruire
» Des psychologues dans les écoles : une présence essentielle

Mentions légales | S’abonner | Plan du site | Accessibilité