FrançaisEspañolEnglish
Accueil du site Finalité humaine et école

EDGAR MORIN — Enseigner à vivre. Manifeste pour changer l’éducation

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF

Edgar Morin, mis en ligne le 23 septembre 2014.

Cultiver l’humain

L’Association École Changer de cap dont Edgar MORIN est le Président d’Honneur, se réjouit de la parution de ce LIVRE-TESTAMENT. Il constitue une vraie "Utopie réalisable" dans le sens où celle-ci indique le sens anthropologique de l’éducation qui se joue sur le temps long de l’évolution, et réclame engagement et longue patience. Et dans la mesure où l’auteur indique des voies et des outils qui permettraient de semer dès aujourd’hui les graines d’humanisation : des savoirs-être antidotes des incompréhensions fratricides et des barbaries collectives qui assombrissent l’Histoire humaine.

Ce livre où l’auteur a condensé avec passion ses apports essentiels, devrait être lu et relu avec le souci de comprendre dans toute sa complexité ce que c’est que vivre, comment mieux vivre, et partant enseigner. C’est un nouvel humanisme qui tend à émerger avec force, ici et ailleurs, fondé sur de nouveaux outils de réflexion et d’apprentissages de l’humain en nous et entre nous...

C’est la "bonne nouvelle" écrivons-nous dans notre dernier ouvrage collectif : l’humanisme s’apprend...

Où mieux qu’a l’école, où nous passons tous, cela pourrait-il se"cultiver" ? L’œuvre d’Edgar Morin en a été et restera un levier essentiel. (Armen Tarpinian).

Présentation de l’ouvrage par les Éditeurs

Partant du constat que l’éducation souffre d’une crise aux multiples causes, Edgar Morin trace un chemin, une voie, vers un enseignement repensé, efficient, à la fois adapté à la culture et au monde d’aujourd’hui. Conscient du paradoxe que la réforme génère, puisqu’il faut réformer les esprits et les institutions de manière réciproque, il propose une méthode fondée sur la pensée complexe. En étudiant tour à tour la classe enseignante et la jeunesse enseignée, Edgar Morin présente des remèdes à la lutte de classe qui les oppose en régénérant la passion d’enseigner des uns et la passion d’apprendre des autres. La méthode qu’il construit, basée sur le diptyque comprendre-agir, vise à dépasser l’incompréhension entre structures de pensée.

Il prône ainsi une refonte profonde de l’éducation, centrée sur sa mission essentielle telle que l’envisageait Rousseau : enseigner à vivre. Il s’agit alors de permettre à chaque individu d’acquérir une autonomie, de se prémunir contre l’erreur et l’illusion, de pratiquer la compréhension d’autrui, de même que d’affronter les problèmes du “vivre” et les incertitudes de toute vie. Sept savoirs nécessaires sont ainsi utilisés dans une démarche didactique et fondamentalement humaniste. Cette éducation doit permettre à chacun de concevoir et traiter les problèmes fondamentaux et les problèmes globaux. Par l’introduction de thèmes de “savoir vivre” dans notre civilisation, actuellement absents des programmes éducatifs, tels que la vie urbaine, l’éducation aux médias ou l’individualisme et les solidarités, il s’agit de permettre à chacun de mieux s’orienter dans notre société.

Dans cet opus qui vient prolonger sa réflexion sur la politique de l’éducation entamée dans ses précédents ouvrages, Edgar Morin mobilise la compréhension humaine et intellectuelle afin de proposer plus qu’une réforme, un dépassement de notre système d’éducation.

Edgar Morin est sociologue et philosophe, directeur de recherche émérite au CNRS, président de l’Association pour la pensée complexe. Sa Méthode en six volumes, incontestablement son œuvre majeure, a été rééditée en 2008 (Seuil). Auteur de très nombreux ouvrages, il est docteur honoris causa dans vingt-sept universités à travers la planète et ses œuvres sont traduites dans le monde entier.

"Enseigner à vivre" inaugure une nouvelle collection Changer l’éducation, destinée à repenser les problèmes qui affectent notre système éducatif et à ouvrir de nouvelles pistes pour y répondre.

Format : 14 x 19 cm / 132 pages / ouvrage broché / 20 €. Egalement disponible en format epub et pdf numérique

Préface

Ce livre prolonge une trilogie vouée, non tant à une réforme de notre système d’éducation, mais à son dépassement, terme qui signifie que ce qui doit être dépassé doit être aussi conservé, mais que tout ce qui doit être conservé doit être revitalisé. Il oblige à repenser non seulement la fonction, je dirais même la mission enseignante, mais aussi ce qui est enseigné. Si enseigner, c’est enseigner à vivre, selon la juste formule de Jean-Jacques Rousseau, il est nécessaire de détecter les carences et lacunes de notre enseignement actuel pour affronter des problèmes vitaux comme ceux de l’erreur, de l’illusion, de la partialité, de la compréhension humaine, des incertitudes de toute existence.

Ce nouveau livre ne fait pas que récapituler les idées des précédents, il développe tout ce que peut signifier enseigner à vivre dans notre temps qui est aussi celui d’Internet, dans notre civilisation où nous sommes si souvent désarmés voire manipulés, dans notre ère à la fois anthropocène du point de vue de l’histoire de la terre, et ère planétaire du point de vue de l’histoire des sociétés humaines.

J’ai entrepris ce travail avec foi et ferveur sous l’impulsion chaleureuse de Jérôme Saltet, cofondateur de Play Bac, lui aussi très conscient de la partie anthropologique qui se joue dans l’éducation, et avec l’encouragement de savoir que ce livre est le premier d’une collection dans Actes Sud vouée à la repensée et au traitement de tous les divers et multiples problèmes qui affectent notre système éducatif.

Je remercie Jean-Paul Capitani et Françoise Nyssen, qui m’ont permis d’ouvrir cette collection. Je remercie Jean-Paul Dussausse, Didier Moreau, Jean-François Sabouret qui lancent dans le désert français la Fondation Edgar-Morin des savoirs. Je remercie mes fidèles amis qui m’accompagnent sur le chemin non tracé d’avance qui est le mien (caminante no hay camino, camino se hace al andar) Jean-Louis Le Moigne, Mauro Ceruti, Sabah Abouessalam, Gianluca Bocchi, Sergio Manghi, Oscar Nikolaus, Pascal Roggero, Nelson Vallejo, Alfredo Pena Vega, Ceiça Almeida, Emilio Roger Ciurana, Ana Sanchez, Claudia Fadel, Teresa Salinas, Ruben Reynaga, Carlos Delgado et pardon à ceux que j’oublie. Je remercie encore une fois celle dont l’amour, le cœur et le courage me donnent ardeur de vivre, sans qui j’aurais failli ou défailli, ma compagne de vie et épouse Sabah Abouessalam.

Sommaire

-* PRÉFACE

-* I. VIVRE !

  • 1. Qu’est-ce que vivre ?
  • 2. Bien vivre ?
  • 3. Savoir vivre : philosophie de la philosophie
  • 4. Affronter les incertitudes
  • 5. Incertitudes du vivre
  • 6. Vivre libre
  • 7. Pour conclure

-* II. UNE CRISE MULTIDIMENSIONNELLE

  • III. COMPRENDRE
  • 1. La compréhension intellectuelle
  • 2. La compréhension humaine
  • 3. Les commandements de la compréhension
  • 4. La compréhension au sein de l’école
  • 5. La compréhension enseignants-enseignés
  • 6. La jeunesse enseignée
  • 7. La classe enseignante

-* IV. CONNAÎTRE

  • 1. Les cécités de la connaissance : l’erreur et l’illusion
  • 2. La connaissance pertinente
  • 3. L’erreur de sous-estimer l’erreur
  • 4. La réforme de pensée
  • Réforme de pensée et transdisciplinarité
  • Le système
  • La causalité circulaire
  • La dialogique
  • Le principe hologrammatique
  • La pensée complexe
  • Réforme de pensée et éducation
  • Un programme interrogatif
  • La boucle des sciences
  • Apprendre à apprendre
  • Éducation à la science écologique
  • La réforme de pensée et l’éthique
  • V. ÊTRE HUMAIN !
  • 1. La condition humaine
  • 2. Le grand récit
  • 3. La société humaine
  • 4. Une éthique du genre humain
  • VI. ÊTRE FRANÇAIS
  • 1. Les quatre naissances de la France
  • 2. La francisation continue
  • 3. La francisation par intégration d’immigrés
  • 4. Les difficultés nouvelles
  • 5. Aux couleurs de la France
  • CONCLUSION : RÉGÉNÉRER L’ÉROS

................................

Signe des temps...

LA chaire de Complexité à l’Essc

" MOOK de la Compllexité", octobre 2104 et suite...


Dans la même rubrique

» Décès de Georges Hervé
» MERCI DE SOUTENIR L’ASSOCIATION ECOLE CHANGER DE CAP
» Manifeste pour une éducation à la citoyenneté planétaire
» Hommage à Armen Tarpinian
» Entretien avec Edgar Morin : Réforme de la pensée, réforme sociale et auto-réforme
» Politique et École : la dimension anthropologique
» Comment, dès l’école, former l’espèce humaine à son humanité ?
» L’ Éducation psycho-sociale au service d’un nouvel humanisme
» Ecole changer de cap. Contributions à une éducation humanisante
» Idées-forces pour le XXIe siècle
» L’éducation humaniste
» Treize transformations nécessaires et possibles...
» Education et Humanisation. Brève histoire d’une Idée-Force
» Vivre s’apprend. Refonder l’humanisme
» Santé publique et développement des compétences psychosociales à l’école
» École et éthique
» Progrès et Évolution : plaidoyer pour une humanité bipède
» Assumer notre humanité réelle. La voie de la thérapie sociale
» Donner toute sa chance à l’école. Treize Transformations nécessaires et possibles...
» Former à la culture de la non-violence et de la paix
» Education à la non-violence : un programme pour l’école
» La "Psychique" au service d’un humanisme éclairé
» Individu et société
» Pour une école « créatrice d’humanité »
» L’éducation, au cœur de la construction humaine...
» La réussite, une idéologie ?
» Education et société à faire advenir

Mentions légales | S’abonner | Plan du site | Accessibilité