FrançaisEspañolEnglish
Accueil du site Finalité humaine et école

Hommage à Armen Tarpinian

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF

Collectif Ecole changer de cap, mis en ligne le 3 juillet 2015.

Armen nous a quittés le 31 mai dernier, dans sa 94è année. De parents arméniens rescapés du génocide de 1915, il était né en 1923 en Bulgarie, sur leur long chemin d’exil, avant d’arriver en France quelques mois plus tard. Poète reconnu dans sa jeunesse et publié à la NRF, il avait longtemps délaissé la poésie pour se consacrer à ses activités professionnelles, à sa participation active à différents mouvements d’idées d’intérêt majeur (P. Diel, J.Robin, E. Morin, B.Nicolescu, J. de Rosnay etc), à la Revue qu’il avait créée, dans la perspective à long terme de « refonder l’humanisme » sur la base, plus sûre que les injonctions moralisantes et les bonnes intentions, de l’apport des sciences humaines, des psychothérapies, des sciences de l’éducation.

Témoignages :

" Je l’ai rencontré lors du Projet "Transformation Personnelle – Transformation Sociale (TP-TS) dans le prolongement des groupes de travail mis en place par Jacques Robin et le Groupe des 10. Depuis je l’ai accompagné sur différents projets dont celui de la création de l’Association Ecole Changer de cap dont il était devenu le Président", nous dit André Giordan suite au décès d’Armen Tarpinian le 31 mai..

"Armen Tarpinian a été psychopédagogue, (ré)éducateur d’enfants et d’adolescents en difficulté et psychopraticien, directeur de la Revue de Psychologie de la Motivation (1986-2008) et surtout grand militant pour faire évoluer les idées sur l’école. Dans le cadre d’Ecole changer de cap, il a coordonné le programme de deux Colloques, le premier en 2008 et celui qui s’est tenu à l’Unesco le 2 octobre 2013 " Education et Humanisation… L’école à l’ère de la mondialisation." dont les actes ont été publiés sous le titre "L’éducation psycho-sociale à l’école. Enjeux et pratiques" aux Editions Chronique Sociale. En sus, il a écrit, suscité ou coordonné une série de livres pour penser l’éducation autrement.  Ce qui le caractérisait le mieux en matière d’éducation était la ténacité pour ses idées en faveur de l’école et son optimisme permanent. Il était également poète et passionné de poésie. Présent dans plusieurs anthologies de poésie française, son dernier recueil (Le Chant et l’Ombre, 2005) reprend l’essentiel de ses oeuvres, enrichi par trois textes sous le titre « La Source et le Delta », « Animaux Majeurs » et « Oasis dans l’Infini (Exergues)."

  • Je suis triste de perdre un ami comme lui mais son exemple et son engagement jusqu’au bout éclaireront longtemps mon chemin (Daniel Favre)
  • Avoir connu cet homme si humain est un bonheur et un honneur. Sa mort une grande tristesse. Affection à Eliane. (Claire Héber-Suffrin)

- Tristesse infinie. Quelle bonté lucide chez cet homme. Quelle belle conscience. Je le pleure avec vous, (Edgar Morin)

- Gratitude pour sa bienveillance. La pétillance de son regard reste ancrée dans mon coeur. Et sa détermination une lumière qui m’accompagne dans les moments de doute. De tout coeur avec Eliane. (Véronique Guérin.)

- Armen était et sera encore un sage qui nous montre les voies d’une bonté sincère, généreuse et lucide.... et que dire de sa tendre ténacité... Nous perdons un GRAND ami... bien à vous tous (François Soulard.)

- Quelle grande tristesse d’apprendre la disparition d’Armen, qui dans un âge avancé où chacun se préoccupe avant tout, et c’est bien normal de sa santé, pensait sans cesse avec force et ténacité à l’avenir des enfants et du système éducatif et apportait tant de coeur et de détermination à faire avancer en tous lieux et en toutes occasions les idées qui nous sont chères. Sans lui le collectif ne sera plus tout à fait le même. J’espère que nous trouverons ensemble l’énergie de poursuivre son action (Paul Robert)

- Armen nous a marqués par sa profonde humanité. Infatigable défricheur du possible et "élévateur" de consciences. Nous avons tous appris de lui. Son oeuvre le suivra. (Jacques Lecomte)

- Je suis moi-même très ému de cette perte. Toutes mes condoléances et mes regrets que nous perdions ce grand militant et sa sincérité. Mais les voies qu’il a ouvertes nous seront encore plus indispensables à suivre. (Eric Debarbieux)

- Pour Armen : Je ne voudrais pas penser à Armen avec tristesse. Plutôt garder l’image de son amour de la vie dans toutes ses dimensions : « Chant et Ombre », de son humour. Me rappeler l’anecdote qu’il racontait, qui datait du temps où il était éducateur dans un foyer de jeunes en difficulté. Il croise dans la cour une ado qui lui lance en passant « Bonjour vieux con » à quoi il répond « Tiens ! comment le sais-tu ? » Tout Armen là dedans : aucune mesquinerie, ni vexation, ni accusation, un regard lucide, pas dupe mais bienveillant, ancré dans sa foi dans l’éducabilité de chaque enfant, puisque « Vivre s’apprend » comme l’affirme ce titre de son livre. Plutôt garder l’image de l’incroyable énergie qu’il dépensait pour mettre en œuvre ses projets, avec une autorité exigeante pas toujours accommodante ! Ce site tout entier, pour lequel il a heureusement pu compter sur la collaboration sans faille de François Soulard, reste un témoignage parlant de la ténacité avec laquelle il a travaillé à la promotion d’une éducation humanisante. Il en est de même des 42 numéros de la Revue qu’il avait fondée et dont une lectrice dit : « Les textes qu’il a su rassembler pour la Revue de la Psychologie de la Motivation nourriront encore longtemps la réflexion des lecteurs qui l’ont accompagnée et de ceux qui auront la curiosité de la découvrir ». Voici, un peu revu, ce que je lui écrivais il y a deux ans pour saluer son 90è anniversaire et que j’aurais pu lui dire encore aujourd’hui, à cette différence près que son énergie l’a malheureusement plus aidé, depuis cette date, à combattre obstinément la maladie qu’à réaliser des projets : Qui peut croire que vous avez 90 ans ! Vous avez toujours une, ou deux, ou trois idées par jour et la même énergie pour les réaliser avec cette "patience du rocher" que vous évoquez dans un poème, cette persévérance obstinée pour dévorer des obstacles qui décourageraient n’importe qui. C’est la foi qui vous permet de déplacer ces montagnes, foi dans la perfectibilité des hommes, dans leur humanisation possible, pourvu qu’on sache comment s’y prendre, avec lucidité, humour et amour, ces trois maîtres-mots. Bien avancé vous-même sur cette voie d’humanité vous appelez à l’aide "l’éducation psycho sociale », en famille, à l’école, pour que tous s’y engagent, sans illusion sur le temps nécessaire à l’évolution des mentalités. Tous les projets que vous avez menés à bien et pour lesquels vous m’avez appelée à collaborer ont été des aventures enthousiasmantes aussi bien celui de la Revue que d’Ecole Changer De Cap, dans la suite de la Commission Education du collectif TP-TS. Je vous en suis reconnaissante. (Maridjo Graner)

Armen Tarpinian a été :

  • Membre du conseil d’administration de l’Association pour la Pensée Complexe (APC)
  • Membre du conseil d’administration de la Fédération Française de Psychothérapie et Psychanalyse (FF2P),
  • Membre du Centre international de recherche et études transdisciplinaires (CIRET).
  • et, depuis 2001, de la Coordination française de la "Décennie pour une culture de paix et de non-violence" décrétée par l’ONU en 2000. Il y a participé à l’élaboration du "Programme pour l’École" de la Commission Education .
  • Président puis Président d’honneur depuis 2012 de l’Association de Psychologie de la Motivation (fondée par Paul Diel en 1964), il avait activement participé auparavant à l’élaboration de son programme de formation à la psychothérapie.
  • Président-fondateur de l’Association Ecole, changer de cap

Bibliographie

  • Poésie : Le Chant et l’Ombre, Éditions de l’Arche, 1953
  • Le Chant et l’Ombre, La Part commune, 2005 (édition augmentée)
  • Il a codirigé l’ouvrage Être Psychothérapeute. Questions, pratiques, enjeux, Dunod, 2006
  • Et École : Changer de cap. Contributions à une éducation humanisante, éditions Chronique Sociale, 2009
  • Dirigé Idées-forces pour le XXIe siècle, éditions Chronique Sociale, 2009
  • Ecrit Vivre s’apprend... Refonder l’humanisme, éditions Chronique Sociale, 2009
  • Un article dans Éduquer et Former. Connaissances et débats en Éducation et Formation, (Dir.) Martine Fournier, Éditions Sciences Humaines, 2010 
  • Coordonné Donner toute sa chance à l’école. Treize transformations nécessaires et possibles.., éditions Chronique Sociale, 2011
  • Codirigé L’Education psycho-sociale à l’école. Enjeux et pratiques, éditions Chronique Sociale, 2014 (Actes du colloque de 2013)

Quelques poèmes

En lien cet article de Marie-Françoise Bonicel, avec un choix de poèmes.

Et pour finir en beauté : Le Paon

Nous pensons qu’il se pavane
Tandis qu’il s’épanouit !
Pourquoi ne lui prêter de l’âme
Que ce que notre âme a de nuit ?

Sans souci de paraître et sans peur
A l’être qu’il est il se donne.
Mais au soleil comme au dieu inconnu
Il redonne le bien qu’il a reçu :
Le miracle de naître au creuset des couleurs.

Niant le néant, du pas le plus simple il avance,
Et tranquille, aux regards qui le guettent, lance
Un Oui de plumes déployées
Par la Roue de la vie pleinement ocellé.

Le Chant et l’Ombre, (1945-2005)


Dans la même rubrique

» Décès de Georges Hervé
» MERCI DE SOUTENIR L’ASSOCIATION ECOLE CHANGER DE CAP
» Manifeste pour une éducation à la citoyenneté planétaire
» EDGAR MORIN — Enseigner à vivre. Manifeste pour changer l’éducation
» Entretien avec Edgar Morin : Réforme de la pensée, réforme sociale et auto-réforme
» Politique et École : la dimension anthropologique
» Comment, dès l’école, former l’espèce humaine à son humanité ?
» L’ Éducation psycho-sociale au service d’un nouvel humanisme
» Ecole changer de cap. Contributions à une éducation humanisante
» Idées-forces pour le XXIe siècle
» L’éducation humaniste
» Treize transformations nécessaires et possibles...
» Education et Humanisation. Brève histoire d’une Idée-Force
» Vivre s’apprend. Refonder l’humanisme
» Santé publique et développement des compétences psychosociales à l’école
» École et éthique
» Progrès et Évolution : plaidoyer pour une humanité bipède
» Assumer notre humanité réelle. La voie de la thérapie sociale
» Donner toute sa chance à l’école. Treize Transformations nécessaires et possibles...
» Former à la culture de la non-violence et de la paix
» Education à la non-violence : un programme pour l’école
» La "Psychique" au service d’un humanisme éclairé
» Individu et société
» Pour une école « créatrice d’humanité »
» L’éducation, au cœur de la construction humaine...
» La réussite, une idéologie ?
» Education et société à faire advenir

Mentions légales | S’abonner | Plan du site | Accessibilité